Question/réponses

Les médicaments antiépileptiques influencent-ils les performances scolaires ?

Les médicaments peuvent avoir une influence négative et/ou positive sur les performances scolaires. Souvent, l'amélioration de l'épilepsie va de pair avec de meilleurs résultats scolaires. Des effets négatifs peuvent bien entendu aussi se produire. En classe, on les rencontrera surtout au niveau cognitif. L'enseignant voit l'enfant dans d'autres circonstances que sa famille. Pour décider d'un changement thérapeutique, le médecin et les enseignants ont besoin de vos observations pour accompagner l’enfant dans ses apprentissages.

Le traitement médicamenteux peut-il provoquer des effets secondaires irréversibles ?

Presque tous les effets secondaires sont réversibles. Dans des cas exceptionnels, il peut malheureusement y avoir des effets secondaires dangereux. Voilà pourquoi des contrôles réguliers chez le médecin spécialisé sont indispensables.

Les médicaments antiépileptiques peuvent-ils avoir des effets secondaires ?

Oui, il peut y avoir des effets secondaires, ils ne sont toutefois pas aussi graves et fréquents qu'on le craint en général. Ils peuvent cependant influencer la qualité de vie.
Les effets secondaires dépendent du type de médicament et de son dosage. Même s’ils ne surviennent parfois que passagèrement, ils doivent toujours être pris au sérieux. En classe, on rencontrera surtout des effets secondaires :

  • cognitifs (fluctuations des seuils de vigilance et de concentration, fatigabilité, ralentissement)
  • neurologiques (troubles moteurs, changements du tonus musculaire, vertiges, vision double, hoquet),
  • affectifs (changement d'humeur, labilité d'humeur)
  • physiques (perte de cheveux, gonflement des gencives, changements de poids, éruptions cutanées)
  • gastro-intestinaux (nausée, vomissement)

Si vous soupçonnez certains de ces effets secondaires, mettez-vous en rapport avec votre médecin traitant.

Il est important que les personnes qui entourent l'enfant, s'accordent sur l'objectif thérapeutique.

Les épilepsies sont-elles guérissables ?

Près de la moitié des épilepsies de l’enfant guérissent avant la puberté. Elles nécessitent cependant un traitement qui sera interrompu à la demande du médecin traitant.
Pour certains types, la suppression des crises est possible grâce à un traitement à vie.
Le succès thérapeutique dépend du type et de la cause des crises, d'un diagnostic précoce et d'un traitement optimal, et implique la prise régulière du (ou des) médicament(s) prescrit(s). Un traitement chirurgical peut être proposé à une minorité de patients qui ont des épilepsies résistant aux traitements médicamenteux.Fotolia 82246966 XS

Dans environ 5 % des cas, la maladie se montre réfractaire à tout traitement.

Qu’est-ce que le spasme de sanglot

Le spasme de sanglotL’enfant contracte soudainement sa tête ou son corps à la hauteur des hanches, et il pourrait projeter ses bras vers l’avant de façon étrange. Ses genoux pourraient se replier jusqu’à sa poitrine, et l’enfant pourrait émettre un court gémissement. Ce spasme durera une seconde ou deux, puis l’enfant se détendra, et le même spasme se reproduira peu de temps après. Il peut se produire une série de quatre ou cinq spasmes est une manifestation de colère, de rage, de douleur ou de peur qui aboutit à un évanouissement, avec perte de connaissance toujours réversible

Ce symptôme n'a aucun caractère de gravité. Cependant très spectaculaire pour les parents non-initiés. Il provoque de leur part une réaction de surprotection dont profite outrageusement l'enfant. De peur de déclencher de telles crises, les parents n'osent plus rien refuser. Ces spasmes se produisent d'ailleurs sélectivement lorsque l'enfant se trouve en face de certains membres de sa famille particulièrement crédules...!